L’Autre

Celui que vous aimez est parti.
La blessure a déchiré votre coeur;
et tandis que la cicatrice semble pâle,
la douleur saisit encore votre âme.

Mon amour sent votre amour,
donc il sait que ce n’est pas pour moi.
Vous pensez que cet amour est pour moi,
je sais que ça ne peut pas être.

Vous êtes ma raison d’être.
Ce coeur ne veut pas d’autre.
Et pour vous, à chaque haleine,
mon amour va renaître.

Pour la poésie de mon amour, vous êtes les mots.
Pour la musique de mon amour, vous êtes la muse.
Pour la chanson de mon amour, vous êtes la voix.
Je ne veux pas d’autre.

Mais je me demande,
est-ce que vous sentez la même?
Est-ce que je suis votre amour, ou est-ce un autre?
Votre amour, je le sais – c’est divin,
car je l’ai vu dans vos yeux, et ce n’est pas pour moi.
De moi vous ne vous masquez pas, mais de vous-même.
Je vous demande – pourquoi?

Pourquoi éclipser votre amour,
même si votre bien-aimé n’existe plus?
Pourquoi aller contre-jour,
quand sa pureté est absolue?

Pourquoi faire semblance d’aimer cet autre,
quand vous savez que vous ne le ferez jamais?
Vous allez perdre votre chemin
si vous foulez ce pavé.

Ce n’est pas votre coeur d’aimer cet autre,
et donc, vous ne devez pas essayer.
Soyez la vérité pour vous-même, pour votre cœur et pour votre âme,
et aimez lui uniquement – pas d’autre.

Ce poème est une histoire de la complexité de l’amour vrai – il y a l’orateur, qui est amoureux de la personne adressée comme «vous». L’aimé de l’orateur, cependant, il sent un amour divin pour quelqu’un d’autre, mais a mal compris ses propres sentiments. L’orateur peut comprendre cela lorsque elle regarde dans les yeux de son bien-aimé, et ainsi, elle lui demande: «Pourquoi éclipser votre amour, même si votre bien-aimé n’existe plus? Pourquoi aller contre-jour, quand sa pureté est absolue?»


#Shlok #French

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *